L’atelier KritiCLE vu par une élève


Une touche de folie, un jet de bonne humeur et un bain de convivialité : j’ai nommé l’atelier KritiCLE !

JPEG - 63.4 ko

KritiCLE qu’est-ce-que c’est ?

Petits et grands (en âge et en taille) passionnés de lecture se réunissent une fois par semaine pendant un trimestre. L’objectif : apprendre à écrire une critique, découvrir des livres ainsi que des auteurs, tout en partageant sur les lectures communes.
Définition :
Les lectures communes se composent d’une sélection de cinq livres choisis avec soin. La visée est double : développer son sens critique (écrit et oral) pour exprimer son opinion sur le bouquin. La mission finale consiste à élire l’œuvre littéraire que l’on a préférée.
Cette année 2017 à KritiCLE (voilà ce que tu as loupé) :
La sélection invitait au voyage : Nous avons plongé dans l’enfance avec la transposition par Amélie Nothomb du conte de Charles Perrault : Riquet à la houppe. Nous sommes retournés dans le temps, au travers de l’écriture de Rita Sepetys et de son bouquin : Le sel de nos larmes. Le voyage se poursuit avec Petit Pays de Gaël Faye et Tropique de la violence de Nathacha Appanah qui sont des mélanges de révolte et d’indignation dans le Rwanda des années 90 et dans le Mayotte d’aujourd’hui. L’excursion nous a embarqué jusqu’aux montagnes du Kirghizistan grâce à la plume de Laurent Mauvignier avec Continuer.

Cette année, nous ne sommes pas restés statiques : si les auteurs nous font voyager intellectuellement, nous avons aussi bougé physiquement ! L’endroit idéal pour l’atelier KritiCLE se définit par : des fauteuils confortables, des livres et de la lumière. C’est ainsi que nous avons voyagé entre le CDI de l’établissement et la bibliothèque d’Hérouville Saint-Clair. Mais ce n’est pas tout ! Vendredi 24 mars 2017, nous nous sommes munis de pique-niques, de baskets et de bonne humeur pour une expédition au Salon du livre de Paris !!

Paris nous voilà …
Le début de la journée s’est articulé entre le train et le métro. Arrivés sur place nous avons fait un petit tour des lieux puis nous nous sommes installés pour la pause de midi. Promenades, achats et conférences ont animé notre journée. Une petite pause gaufre s’est imposée en fin d’après-midi, parce que ce qui nous attendait relever du fantasme : Avant le salon du livre, nous sommes rentrés en contact avec Amélie Nothomb à qui nous avions envoyé une lettre. C’est avec douceur et bonheur qu’elle nous a répondu être présente au Salon et que si on le souhaitait, on pouvait venir la voir sur le stand Albin Michel à 17h30. C’est ainsi, la gaufre au sucre (∞ au nutela) terminée, nous sommes partis l’attendre. Notre mission a été accomplie : nous avons rencontré Amélie Nothomb, qui nous a offert 10 minutes exclusives de son temps pour des photos et des dédicaces !

Des grands remerciements à (parce qu’il est important de dire merci)
Anabelle, Laurence, Elisabeth et Annie-Rose pour leur (méga, super, Supercalifragilisticexpialidocious) atelier, leurs bonnes idées et leur dévouement aux partages. A Cécile, pour son investissement au sein du CDI et de la sortie. A notre établissement pour la mise en place de temps d’atelier ainsi que la chance d’aller au Salon. Merci aux participants de l’atelier pour leur convivialité.

… Et le vainqueur est …
Continuer de Laurent Mauvignier (applaudissements) remporte le prix KritiCLE pour son œuvre. Nous chevauchons aussi bien dans des montagnes inconnues du Kirghizistan que dans les souvenirs douloureux de protagonistes. Une ivresse d’émotion, une bouffée d’empathie, un nuage de réflexion … voilà ce que nous offre Laurent Mauvignier.

Emilie Fruitier, 1L