La guerre sur écran : ludique ou instructif ? - nov 2015


La guerre sur écran : ludique ou instructif ?

par Sébastien BRÊTEAU, le 5 novembre 2015

Caenpus. Des élèves du collège-lycée expérimental d’Hérouville co-animent aujourd’hui un débat avec une universitaire, lors des Mémoriales.

L’initiative

Wolffenstein, Battlefield, Company of heroes, Call of duty et ses multiples versions... Sans être adeptes et pratiquants, nombreux sont ceux qui connaissent au moins un nom de ces jeux de guerre sur PC ou sur console. En atelier, une quinzaine d’élèves du collège-lycée expérimental (CLE) d’Hérouville-Saint-Clair ont répondu à l’invitation du Mémorial et de Clothilde Mazau, sa médiatrice culturelle.

« Réalisme ou réalité ? Pédagogie ou propagande ? Fidélité ou réécriture de l’histoire ? Ludique ou instructif ? » Avec François-Michel Dupont, leur chargé de direction, Baptiste, Lucas, Laura, Jade, et les autres, se sont posés de nombreuses questions ces dernières semaines.

« On a cherché des infos sur des jeux de différentes époques, raconte Baptiste, 17 ans, élève en 1re scientifique. Et on s’est rendu compte que certains pays proposaient plus de jeux d’action, d’autres des jeux de stratégie. » L’histoire des pays influence aussi les producteurs : « Il n’y a pas grand-chose sur la Seconde Guerre mondiale au Japon. Et presque rien sur le Vietnam aux États-Unis, contrairement au cinéma, ajoute Lucas, 15 ans, très pointu en la matière. Mais le public n’est pas le même. »

Au cours d’un micro-trottoir, les lycéens ont recueilli l’avis de jeunes et d’adultes. Autant de points de vue qui leur permettront d’alimenter le débat qu’ils animeront aujourd’hui, au Mémorial, avec l’historienne Haude Étienne.

Si les jeunes considèrent qu’un jeu bien fait « peut être plus captivant qu’un cours », ils ne sont pas dupes quant au réalisme du scénario. « Je vois mal un GI libérer la côte normande seul contre tous », lance Lucas. Pas plus quant à la fidélité à l’histoire, « comme lorsque les Américains libèrent Berlin sans qu’on voie l’ombre d’un Russe ». À vos claviers, à vos manettes ! Alors, ludique ou instructif ?

Jeudi 5 novembre, de 14 h 30 à 16 h 30 au Mémorial, « La Seconde Guerre mondiale dans les jeux vidéo » (réservé aux élèves et enseignants). Les élèves du collège-lycée expérimental d’Hérouville reçoivent pour un débat Haude Étienne, de l’Observatoire des mondes numériques en sciences humaines.