Le roman KritiCLE 2015


JPEG - 6.8 ko

Les lycéens de l’atelier ont voté et ont attribué le prix de la 2ème édition de KritiCLE au roman de Didier Malhaire, Le roi du lard, Les tas des mots.

Un titre comme un épouvantail ...Fresville, la ferme des Trois Basile un village,la campagne normande magnifiée par un style poétique qui apporte une palette de nuances naturelles, impressionnistes, subtiles .Des personnages bien campés, un microcosme émotionnel.Deux époques qui dialoguent,Ludo avec Ludovic, un double récit qui crée un va-et-vient et apporte le sens et l’émotion : l’enfance, l’abandon, la souffrance et la découverte de l’amour,pour Ludo et Jacky. Un très beau premier roman !
"Quand j’étais Ludo,je ne me représentais pas la mort comme un squelette vêtu d’un habit noir dansant avec une faux. La mort, c’était un chemin poudreux brûlant sous le soleil de juillet. Nulle ombre pour s’abriter. La voix qui appelle sans force et qui se brise comme un miroir à nos pieds. Je n’ai pas le goût des miroirs. Peut-être que j’ai gardé la peur de n’y rien retrouver..."

Ce roman a beaucoup touché l’ensemble du groupe qui a pu rencontrer Didier Malhaire, à la bibliothèque d’Hérouville Saint Clair.

JPEG - 3.4 Mo

Nos critiques amateurs auront pu découvrir le métier d’éditrice que leur a présenté Marine Montégut, des Editions Kéro et aussi visiter de fond en comble la librairie Le Brouillon de culture grâce à Valérie Barbe,notre libraire, partenaire de KritiCLE.

Si vous cherchez un autre très bon roman à lire, les lycéens de KritiCLE vous recommandent Un tout petit rien, de Camille Anseaume dont voici une critique écrite par Hugues Marie-Sosnowski :

Une jeune femme qui partage sa vie entre sa famille, ses amies et son compagnon se
retrouve du jour au lendemain abandonnée par le dernier et centre du monde pour les deux premiers. La cause ? Un tout petit foetus de rien du tout qui lui tombe dans le ventre comme un poids de 100 Kg. Si le doute s’empare de cet alter-ego de l’auteure, tout le talent de cette dernière va consister à montrer dans roman l’assurance que prend peu à peu son héroïne face à la question cruciale : faut-il oui ou non garder ce tout petit rien ?
C’est ainsi que Camille Anseaume nous mène entre joies et chagrins, entre un groupesd’amies quelques peu maladroites, une mère hantée par les souvenirs et un homme qui ne joue pas son rôle de futur père, ou qui ne le joue pas bien. Les courts paragraphes qui font office de chapitres reflètent cette sensation de passage d’une émotion à une autre, comme si les neuf mois étaient vécus au jour le jour.
Au final un livre très agréable, simple à lire mais très chargé en émotions diverses et enpersonnages hauts en couleurs.

L’équipe prépare sa pile de livres afin de parvenir à sélectionner cinq romans pour l’atelier KrtiCLE, la 3ème édition, qui aura lieu au 2ème trimestre, en 2016 !

Anabelle (CLE), Laurence et Elisabeth ( Bibliothèque d’Hérouville)