témoignages élèves scolarisés entre 2000 et 2015


Les élèves de l’atelier Relations extérieures se sont mises en quête d’interviewer les anciens élèves du CLE, en direct live, par téléphone, par mail et même par skype. Ce fut l’occasion de beaux échanges. Elles aimeraient à leur tour être interviewées... une fois qu’elles auront quitté le CLE.
Si vous souhaitez faire part de votre expérience n’hésitez pas à contacter les Relations Extérieures à l’adresse suivante : cleh@ac-caen.fr et n’oubliez pas d’y joindre une photo !


JPEG - 1.5 Mo

Chloé HUBERT
J’ai passé trois années au CLE de la seconde à la terminale, de 2006 à 2009 et aujourd’hui je travaille comme infirmière en hôpital psychiatrique sur Rouen.

Je suis venue au CLE pour trouver une alternative au système scolaire classique, celui-ci ne me correspondant pas. Le CLE me permettait alors d’envisager une nouvelle perspective de l’école, espérant y trouver davantage ma place qu’au sein d’un lycée traditionnel.

Tes attentes correspondaient-elles à ce que tu étais venue chercher ? 4. Que t’a apporté le CLE ?
Complètement. Le CLE permet de créer une relation de confiance entre professeurs et élèves que l’on ne trouve pas ailleurs, chaque jeune est pris en compte dans toute son individualité sans jugement de valeur. Tout est mis en oeuvre pour s’ouvrir l’esprit à de nouvelles activités tout en se responsabilisant.

En un mot ce serait difficile de résumer le CLE, en revanche plusieurs mots me viennent à l’esprit pour décrire le CLE : tolérance, respect des différences, ouverture d’esprit, solidarité.

Quand je parle du CLE comme aujourd’hui, je ressens beaucoup de nostalgie, car ce fut mes meilleurs années. Quelque part j’aurais aimé que ces années durent plus longtemps et surtout poursuivre mes études supérieures en suivant la même ligne directrice que celle du CLE, ce qui est compliqué aujourd’hui car celui-ci est unique, du moins dans notre région.


PNG - 222.3 ko

Loup GUICHARD
Je suis arrivé au CLE en 6ème en 2005, si mes calculs sont bons. Là je viens de finir mon BTS de Photographie à Roubaix. Je suis venu au CLE parce que je venais de Freinet, qui pratiquait un système d’éducation un peu alternatif. Ca me plaisait bien, et mes parents aussi, donc j’ai demandé à aller au CLE. Ma soeur de 7 ans mon aînée, a aussi fait tout son collège/lycée au CLE avant moi.
Mes attentes étaient comblées. Même si, avec le temps, j’aurais voulu que le CLE s’éloigne encore davantage du système éducatif classique.
Le CLE m’a apporté une confiance en moi et en mes capacités. J’ai aussi compris, un peu tard mais tout de même, que si l’on apprenait "pour soi" et qu’on se détachait de toutes les obligations de résultats, n’importe quel cours devenait très enrichissant voire passionnant.
Qu’est-ce qui t’a marqué ? : La relation privilégié avec les professeurs, le tutorat, et toute la confiance qu’ils nous donnent.

Quand je parle du CLE aujourd’hui, je m’enflamme et j’essaye de convaincre tout le monde qu’il faut donner une place dans l’éducation nationale aux établissements proposants des systèmes éducatifs innovants ou alternatifs.


PNG - 132.6 ko

Jules FIGARD
Scolarisé au CLE en filière ES de 2011 à 2014, actuellement je suis étudiant en DUT Techniques de commercialisation à Caen au Campus 2.

Je suis venu au CLE, tout d’abord poussé par mes parents qui connaissaient bien la pédagogie enseignée au CLE. Ce lycée permettait de responsabiliser l’élève de le rendre autonome tout en étant relativement cadré et surveillé au cours de nos études. De plus le CLE permettait d’enseigner le programme scolaire d’une manière différente, avec des effectifs réduits en classe, le fait de tutoyer les professeurs et des cours interdisciplinaires qui permettaient de travailler d’une manière plus pédagogique et plus ouverte d’esprit. De plus l’univers de la musique m’intéressait beaucoup initialement et le CLE me permettait de pouvoir pratiquer cette passion en mettant à disposition beaucoup de matériels et en pratiquant la musique via différentes activités.

Le CLE à répondu à toutes mes attentes. D’un point de vue scolaire et personnel.
Premièrement d’un point de vue scolaire ce lycée m’a permis d’obtenir mon Bac ES avec en bonus une mention Bien ce qui était au dessus de mes attentes. Ceci a été le fruit de trois années d’évolution dans ma manière de travailler permise par l’accompagnement du CLE et de ses différents professeurs qui m’ont suivis tout au long de mes études.
Deuxièmement d’un point de vue personnel le CLE m’a permis de me construire et de faire de nombreuses connaissances. En effet les différents cours enseignés et plus particulièrement les cours sortants de l’enseignement traditionnel m’ont permis d’acquérir une culture générale et une certaine ouverture d’esprit. Des événements comme la soirée cabaret et les ateliers permettent de sortir du cadre purement scolaire et de s’adonner à des activités qui m’ont intéressés plus particulièrement. Ainsi au cours de ces 3 années j’ai pu voir ce qui me plaisait ou ce que j’aimais moins pour pouvoir avoir une idée de ce que j’aimerais faire par la suite.

Le CLE m’a apporté de nombreuses choses. Mes années au lycée m’ont apporté de l’autonomie, le sens des responsabilités, une culture générale plus large que dans l’enseignement traditionnel et une ouverture d’esprit. Pour finir bien évidemment le CLE m’a apporté toutes les connaissances et compétences nécessaires pour pouvoir obtenir mon Bac et poursuivre mes études ensuite.

Qu’est-ce qui t’a marqué ? en 1 mot ou 1 phrase.
Ce qui m’a le plus marqué au CLE je dirais que en un mot c’est la proximité. Dans un premier temps entre les différents élèves en effet le CLE est un petit lycée, ce qui permet d’avoir une ambiance de travail très agréable. Mais aussi la proximité entre les professeurs et les élèves,
Le tutoiement, le principe des professeurs tuteurs mais aussi les classes en effectifs réduits permettent une pédagogie différente.

Quand je parle de CLE aujourd’hui je suis très fier d’y avoir été. Le CLE aujourd’hui ça évoque une partie de ma vie ou j’ai beaucoup évolué où je me suis forgé une certaine personnalité. Cela évoque trois magnifiques années de ma vie, de nombreuses amitiés mais aussi des excellents professeurs que je n’oublierai jamais. Quand je repense au CLE j’ai systématiquement l’envie d’y retourner.


PNG - 578.3 ko

Yolène BOICHARD
Je suis arrivée au CLE l’année de ma 5ème en 2003, j’avais passé l’année précédente dans une classe assez turbulente et donc en tant qu’élève studieuse j’étais complètement oubliée des professeurs et de mes camarades. Le CLE n’étant pas un collège/lycée de secteur cela m’a permis d’y entrer alors que j’habitais assez loin d’Hérouville, il m’a d’ailleurs apporté une grande ouverture culturelle, m’a donné l’occasion de faire des choses que je n’avais pas la possibilité de faire chez moi comme étudier le cinéma, aller voir et réaliser des films grâce à l’option audiovisuelle (OCAV) ou encore faire du théâtre. Je suis d’ailleurs toujours en train de faire mes études dans le domaine artistique et culturel, je fais un master 2 de médiation culturelle.
Pour finir si je devais choisir le meilleur souvenir que je retiens du CLE ce serait les soirées cabaret plus particulièrement celles au théâtre d’Hérouville. D’ailleurs je me suis toujours débrouillée pour y participer.


PNG - 220.5 ko

Mona ABOUSAID
Je suis arrivée en 6ème, en 2005, au CLE et j’y ai poursuivi l’intégralité de ma scolarité.
Quand je suis arrivée en 6e, je n’avais pas réellement d’attentes particulières une de mes amies était au CLE et m’en disait du bien. Mes parents ont appuyé mon choix et j’ai eu la chance d’être acceptée.

J’ai beaucoup apprécié le fonctionnement de cet établissement. L’idée de changer d’établissement m’a traversé l’esprit à mon entrée au lycée mais je suis finalement restée j’en suis très contente

J’aime et je conseillerais le CLE car j’ai beaucoup apprécié tout ce qui en fait sa différence. Les options culturelles, les rapports entre professeurs et élèves (notamment dans le dispositif de groupe tutorat, d’ateliers, d’aide au travail…) me semblent essentiels. C’est un rapport différent qui s’instaure entre l’élève et l’établissement : un rapport humain de qualité et de confiance

A l’issue de mon baccalauréat ES, je suis entrée en classe préparatoire littéraire au Lycée Malherbe pendant deux ans. Cette année, je suis en troisième année de licence en lettres modernes et théâtre à la Sorbonne. En parallèle, je suis une formation en art dramatique dans le conservatoire du IX e arrondissement de Paris. L’an prochain, j’ai postulé pour un master en médiation culturelle (toujours à la Sorbonne)

C’est un établissement qui m’a vu grandir et j’ai pu m’y épanouir. Je recommande donc fortement le CLE !


JPEG - 178.7 ko

Robin VESQUE
J’ai été au CLE de 2011 à 2014. Cette année, j’ai fait un an de droit, à l’Université de Caen. Je suis venu au CLE pour plusieurs raisons. Tout d’abord, je suis venu ici pour l’option Cinéma/Audiovisuel mais aussi pour la petite structure du CLE qui semblait me correspondre. La principale raison est l’option Audiovisuelle qui m’attirait vraiment. Je me suis très bien plu au CLE et cet établissement répondait à mes attentes. Le CLE m’a apporté pas mal d’assurance et m’a permis d’avoir plus confiance en moi. J’ai appris aussi à être autonome et indépendant vis à vis de mon handicap. Ce qui m’a marqué le plus je dirais : L’entraide ! Je m’explique, pour moi le CLE est fondé sur ce principe qui est d’aider au maximum les autres malgré leur difficultés. C’est à dire que certains vont être mauvais en maths par exemple mais pour autant ils vont aider une personne dans un autre domaine. Et c’est ce principe qui est génial et important de conserver.
Quand je parle du CLE, je ressens beaucoup de fierté car j’ai fait partie de cet établissement. Je le recommande souvent aux gens qui m’entourent. Je reviens d’ailleurs souvent au CLE. Mais il y a un peu de nostalgie tout de même en y repensant. J’ai passé de très bonnes années auprès de tout le monde au CLE.


Mélodie GRANDVAL
Je suis arrivée au CLE pour ma 1ère L en 2013.
Ayant passé ma seconde dans un lycée "basique" je me suis sentie peu à l’écoute des personnes de mon établissement. De plus, j’avais des difficultés scolaires et personne pour me suivre un minimum dans ma scolarité. Il fallait que je change d’établissement. Le CLE était l’établissement parfait pour une personne comme moi, qui a toujours besoin qu’on la suive au niveau scolaire, et qu’on m’écoute. J’avais besoin d’un échange, qu’on me comprenne, me connaisse et qu’on m’accompagne. C’est tout à fait la chance que j’ai pu avoir au CLE. Une petite structure, ouvert sur le partage, l’égalité, l’échange entre professeur/élèves. De même, l’ouverture culturelle qu’apporte cet établissement est très enrichissante.
Au CLE la méthode de travail et la tournure des cours font que l’envie de travailler te vient plus facilement que dans un autre lycée, sûrement grâce à l’aide systématique des enseignants.
La difficulté que j’ai pu rencontrer en sortant du CLE c’est la difficulté à s’intégrer dans un système différent ( pour moi c’est la fac ). Habituée à une petite structure où tout le monde se connaît et discute, j’ai eu du mal a m’ouvrir envers les autres personnes de ma classe, ou même des professeurs, le temps de reprendre des habitudes "normales" on va dire.
Cependant je ne pourrais jamais oublié ce que le CLE m’a apporté. Je le résume en quelques mots : cultivante expérience.


JPEG - 31 ko

Maxime LHIVER
Lorsque j’étais scolarisé au CLE, j’ai pu rencontrer des personnes qui m’ont permis de grandir et de gagner en maturité.
Le fait de pouvoir tutoyer les profs et de se mettre dans les meilleures conditions de travail possible m’ont permis aujourd’hui d’en arriver là.
Ma situation actuelle est un peu différente. Je retrouve un cadre très strict. Je dois vouvoyer les profs et cela me fais un drôle d’effet. J’essaie malgré tout de respecter ces "nouvelles" règles de vie au sein de l’établissement.
Le CLE m’a permis de devenir plus responsable et plus respectueux envers les autres. Il m’a permis de comprendre que les relations de confiance étaient possible et j’ai pu prendre confiance en moi-même.
Ce qui m’a réellement marqué pendant toutes ces années au CLE est cette ambiance que l’on ne trouve nulle part ailleurs.
On parle et on passe du temps tous ensemble. Je trouve cela magique. Lorsque je parle du CLE aujourd’hui, je ressens beaucoup de joie et je partage cette joie avec les autres.
Pour finir, je souhaite dire que c’est grâce au CLE que j’ai pu obtenir ce bac S, car comme je l’ai dis précédemment, il y a une relation de confiance entre les élèves mais les profs, eux aussi nous font confiance.


JPEG - 347 ko

Sophie PASDELOU
J’ai été scolarisée au CLE de la 6e a la terminale ( 2003-2011). Ce n’était pas un choix vraiment personnelle , ma mère en entendait du bien et a donc désiré nous inscrire moi et mon jumeau.
Mes attentes ont été nettement remplies , les cours en "petit comité", la mise en avant de l’élève en tant que personne à part entière, le suivi à travers le tutorat permettant d établir une confiance, un repère pour accompagner l’élève, c’est une communauté où l’on apprend à grandir, tant dans le construction des valeurs humaines primordiales, tant dans l’apprentissage que de ce à quoi on aspire ( théâtre ,danse, science, musique, mathématique ) afin d’entrer dans la vie professionnelle bien préparé.
Le CLE m’a apporté écoute, valeurs et le plaisir d’apprendre sereinement.
La capacité du CLE à prouver sa valeur par sa différence, la détermination des professeurs.
Je suis très nostalgique de cette période, beaucoup de souvenirs , avec le recul j’ai pu m apercevoir de ce que le CLE apporte de façon général, bon ou moins bon élève tout le monde a sa place et peut y arriver.


JPEG - 5.6 ko

Julia MENOU
Je suis arrivée au CLE à la rentrée 2009 en première S et j’y suis restée jusqu’en 2012, année où j’ai eu mon bac. Maintenant je suis en Bac +3 Marketing et Communication à l’ES2SE à Caen.
Je suis venue au CLE pour l’OCAV.
Honnêtement, je n’avais pas vraiment envie de venir au CLE, car j’avais fait ma seconde au lycée Malherbe et je n’avais pas envie de quitter ce lycée. Mais au final je m’y suis vraiment plu, que ce soit pour la relation des élèves entre eux, ou celle entre les profs et les élèves.

Ayant été dans deux lycées, je me souviens qu’il était plus facile de me lever pour aller en cours au CLE plutôt qu’au lycée Malherbe. La relation qu’on a avec les profs fait qu’on a plus envie de travailler pour eux, et donc pour nous. On se sent beaucoup plus impliqués. Je pense que cela permet de gagner une certaine confiance en soi.

Dès mon arrivée, le tutoiement des profs m’a vraiment marquée. J’ai eu du mal à m’y faire et petit à petit ça venait tout à fait naturellement. Aussi, les élèves participent beaucoup plus à la vie du CLE que pour un autre établissement. Et on voit qu’ils aiment tous faire ça. Il y a un esprit de solidarité et d’implication à la vie collective qu’on a du mal à trouver ailleurs.

Aujourd’hui je suis vraiment contente d’être allée au CLE. J’ai pu faire des choses que je n’aurais pas pu faire autre part (la semaine sur un thème précis (désolée, j’ai oublié le nom de cette semaine ...), les ateliers, ...). Même si j’ai raté mon bac la première fois (et c’était vraiment un manque de travail et de volonté de ma part), je me rends compte à quel point tous les dispositifs mis en place (le tutorat, les cours, une fois par semaine, où l’on choisit une matière à travailler, ...) aident réellement à réussir notre année scolaire.


PNG - 383.4 ko

Paul GERMAIN
Je suis arrivé au CLE pour ma seconde (en 2010) après l’obtention de mon brevet des collèges. Au départ ce n’est que pour l’option audiovisuel que je suis venu (le ClE n’étant pas le lycée le plus proche de chez moi), et c’est après que j’ai découvert l’ambiance "cool". Les services de restauration ne m’ont non seulement pas dérangé mais j’ai même fini par les aimer, vu qu’on les faisait en groupe, l’ambiance était à la bonne humeur.
Une singularité du CLE c’est le rapport avec les professeurs, le fait qu’on les tutoie (même si ce n’est pas une obligation) et les appelons par leur prénom brise cette barrière qui distancie trop les élèves des profs , et ça c’est essentiel dans une école.
J’ai décroché mon bac L en poursuivant l’option cinéma et je suis à présent sur le point de tourner une web série dans la région.
Je témoigne aujourd’hui car je conseillerais le CLE pour de multiples raisons comme par exemple le suivi de l’élève ( les rendez-vous de tutorat pour tous) ou l’ambiance bienveillante qui y règne.


PNG - 26.6 ko

Baptiste BROUSTAIL
Je suis arrivé au CLE en terminale, je venais d’un établissement plutôt classique, le lycée Fresnel, avec de gros effectifs par classes. Ce qui m’a frappé quand je suis arrivé au CLE c’est justement le petit nombre d’élèves par classes et l’encadrement plus rigoureux par les professeurs. Même si cela m’a parfois déplu, avec le recul je me rends compte que cette présence des enseignants m’a été bénéfique et m’a permis d’avoir mon BAC. J’ai expérimenté plusieurs filières universitaires avant de finir par trouver ma voie, je suis actuellement en deuxième année de sociologie à la FAC, j’aimerais devenir CPE.
Je garde aujourd’hui d’excellentes relations avec mes professeurs et j’ai également un souvenir très positif de mon passage dans ce lycée. D’ailleurs mon meilleur souvenir est une spécialité du CLE : la semaine interdisciplinaire (SID) qui était sur le thème de la musique cette année là.
Je pense que le CLE étant un établissement particulier avec peu de places disponibles, je le conseillerais à des personnes en ayant vraiment besoin.


JPEG - 5.2 ko

Etienne LAMOTTE

Je suis entré en 2nde au CLE et j’y suis resté 3 années. Je suis actuellement UI/UX Designer à Montréal.
Je suis venu avant tout pour la spécialité Cinema Audiovisuel mais aussi pour avoir une alternative aux gros lycées, un établissement plus "familial" qui était prêt à introduire une manière différente de présenter les programmes scolaires.

Tes attentes correspondaient-elles à ce que tu étais venu chercher ?
Oui, complètement. J’étais venu initialement pour l’ECAV, j’ai adoré cette spécialisation. Mais au-delà de ça j’ai pu accéder à tout ce que le CLE avait à offrir en plus pour ses élèves.

Que t’a apporté le CLE ?
Un excellent rapport avec mes professeurs, des activités diversifiées, des profils très différents à rencontrer et une certaine ouverture d’esprit.

Qu’est-ce qui t’a marqué ? En 1 mot ou 1 phrase.
Les Semaines interdisciplinaires, les Clésars, les rendez-vous de tutorat, la vie en communauté... bref tout ce qui fait du CLE un endroit unique.

A présent je ressens un peu de la nostalgie, c’était de très bonnes années, et j’en garde d’excellents souvenirs.


Tom CANNONE
Je suis arrivé au CLE en classe de seconde après avoir redoublé ma troisième, j’étais un élève peu scolaire et je suis donc venu au CLE dans le but de trouver un enseignement différent, avec une relation moins classique vis à vis des professeurs. Je pense avoir trouvé ce que je recherchais dans cet établissement même si je n’ai pas réussi à poursuivre mes études jusqu’au BAC. Cela est dû à mon manque de travail et mes lacunes accumulées mais je pense néanmoins que je ne serais jamais allé aussi loin dans aucun autre lycée.
Je suis actuellement en train de préparer le DAEU, un examen pour me permettre d’entrer à la fac.
Le meilleur souvenir que je garde du CLE est comme pour beaucoup d’autres élèves la dernière soirée cabaret au théâtre d’Hérouville à laquelle j’ai d’ailleurs participé.


JPEG - 29.5 ko

Géraldine HENRY et Jean Michel SPANIER

Jean-Michel est arrivé au CLE en 2004 en 3ème, et Géraldine un an après, en classe de 2nde, et ont eu tous deux leur Bac, en 2008.
A ce jour, Géraldine est en dernière année d’école d’éducatrice spécialisée.
Habitant a 150km du CLE elle avait pourtant fait le choix de s’ inscrire au CLE afin d’acquérir plusieurs possibilités de filières mais aussi pour les relations qui semblaient plus intéressantes. Elle a pu trouver ce qu’elle cherchait et comme elle nous a confié « cela a pu être un bagage que j’ai pu exploité ! ».

Géraldine a aimé faire partie du CLE car elle s’est fait des amis et elle est restée en contact permanent avec eux.
Son retour au CLE lui a rappelé de bons souvenirs ainsi que le fait de revoir ses anciens professeurs.

PNG - 162.4 ko

Alors que lui, Jean-Michel, a suivit un cursus complètement différent de celui de son amie Géraldine. Il travaille dans le monde du spectacle comme ingénieur lumière pour différents projets artistiques. Pour lui le choix de s’inscrire dans l’établissement ne s’est pas fait de son plein gré, ses parents ont choisi de l’inscrire au CLE pour qu’il puisse s’épanouir dans ses hobbies qui étaient la vidéo mais aussi parce qu’il ne supportait pas l’autorité des autres établissements. En revenant dans l’établissement, Jean-Michel a pu retrouver ses anciens professeurs et discuter de ses projets futurs. Il aimerait que ses proches puissent intégrer comme lui cet établissement qu’il lui a été bénéfique pour son insertion dans la société.
Pour Géraldine le CLE a été une bonne expérience et pour Jean-Michel le CLE l’a vraiment construit comme il est aujourd’hui !


PNG - 46.9 ko

Alexandre LEMINTER
Je suis venu au CLE car c’était le seul établissement qui proposé l’enseignement cinéma audio-visuel proche de chez moi et non pour l’aspect pédagogique du CLE. Je suis arrivé pour la seconde en 2006 et ai décroché mon BAC L option ECAV en 2010. Cette option m’a beaucoup plu. Actuellement je suis chargé de production en tant intermittent sur plusieurs émissions. En ce moment même je travaille pour la chaîne TF1 plus précisément pour l’émission « Bienvenue chez nous/Bienvenue au camping ».
Ma petite anecdote ou moment m’ayant le plus marqué au CLE est une SID (semaine inter disciplinaire). Durant celle-ci nous avions reproduit, les conditions du mur de Berlin. Cette SID consistait à reproduire la même situation, à l’issu de ce projet nous avions séparé le lycée en deux. Cette mise en situation nous a permis de mieux comprendre la situation de Berlin à l’époque, par la pratiquer et non par la théorie.
Pour finir je conseillerais vivement le CLE, car c’est un très bon enseignement et on y apprend de nombreuses choses.


PNG - 71.1 ko

Anaïs CHEMIN
Années de scolarisation au CLE : 2004-2007
je suis actuellement directrice d’un centre de loisirs (CDI temps plein)

Le système "classique" ne me convenait pas. J’avais besoin d’être considéré comme un individu a part entière et pas seulement comme une élève. L’ouverture d’esprit et de connaissances proposé à travers les ateliers, les options me correspondaient.Le nombre d’élèves par classe, me permettait d’avoir de la reconnaissance de ne pas juste être un numéro.

J’y ai trouvé tout ce que je cherchais et j’ai même appris a devenir citoyenne

Le CLE m’a apporté : La confiance en moi, un esprit critique, mon goût pour l’engagement, cela m’a aussi permis de me construire professionnellement car la pédagogie du CLE m’a rendu curieuse des différentes pédagogies existantes. Grâce à cela j’ai pu définir mes propres valeurs pédagogiques pour mon métier actuel.
5. Qu’est-ce qui t’a marqué ? en 1 mot ou 1 phrase.
La solidarité, l’entraide

Je suis fière d’être allée dans ce lycée, j’aime le faire connaitre. C’est pour ça que dans le cadre de ma formation professionnelle j’ai organisée une rencontre entre le CLE et mes collègues de formation afin de leur faire découvrir la pédagogie et l’idéologie de cet établissement scolaire. J’ai aussi tenté de mettre en place un partenariat entre mon centre de loisirs et le CLE, en proposant aux élèves du CLE de diffuser leurs courts métrages lors du festival de cinéma que nous avons organisé dans le cadre des activités périscolaires. Malheureusement je n’ai pas eu de retours.


JPEG - 36.8 ko

Anaïs IBERT
Je suis allée au CLE de 2001 à 2005 et je suis actuellement cinéaste
je suis venue au CLE parce que je me sentais mal, et jugé, dans le système éducatif classique, par conséquent j’étais en échec scolaire, et me mettais à l’écart des autres. J’avais besoin de quelque chose de différent sans savoir quoi précisément. C’est ma mère qui a trouvé le CLE et m’a proposé de passer l’entretien. J’y suis aussi allée pour l’ECAV et l’OCAV, j’avais un désir très fort de cinéma.

Je m’y suis sentie à ma place, avec la possibilité d’être moi avec toutes les facettes de ma personnalité, donc le CLE m’a donné confiance en moi et dans les autres. J’y ai rencontré de belles personnes (élèves et professeurs) qui m’ont enrichies. J’ai aussi pu entamer une recherche artistique et développer une curiosité intellectuelle, grâce aux cours, à la Semaine Inter Disciplinaire, aux projections au café des images.
Qu’est-ce qui t’a marqué ? La bienveillance.
Je sais que je fais partie de son histoire et qu’il fait partie de la mienne. Cette certitude me fait du bien. Je me rends maintenant compte de l’intelligente cohérence du fonctionnement du CLE dans son application concrète et quotidienne, grâce à la vision et à l’énergie de ses professeurs. Aller vers l’épanouissement de l’individu dans sa singularité, tout en intégrant la réussite scolaire de l’élève, c’est un acte rare et précieux dans notre société qui cherche à standardiser les besoins humains, et condamne les différences en les enfermant dans des catégories. Je ne pense pas que le CLE convienne à tous, mais il serait nécessaire pour le bien-être collectif que des établissements publics mettant en pratique la pédagogie Freinet soient plus répandus, pour que chaque élève est le choix et donc la possibilité d’être ce qu’il est.


PNG - 135.6 ko

Roxane a intégré le CLE en 6ème, c’était en 2006 quand elle avait 12 ans. Depuis 4 ans, elle est en école d’architecture à Lille. Son bac, elle l’a passé en 2012. Quand elle était petite, elle a fait sa scolarité à l’école Freinet d’Hérouville Saint Clair.
C’était une enfant qui était dyslexique, elle avait besoin de soutien pendant sa scolarité. Quand elle était petite, elle recherchait avant tout l’épanouissement. Elle était a l’école Freinet depuis l’âge de 7 ans car elle était scolarisée en CP dans un autre établissement.
Pendant l’interview, Roxane nous confiait que cette méthode d’enseignement et d’être dans un établissement comme celui ci lui a permis de s’épanouir. Quand elle racontait, elle nous disait qu’il existait une relation particulière entre l’élève et le professeur. Pour elle, c’est cette relation humaine qui est importante.
Le CLE ce sont des profs en or, je ne sais pas si ils se rendent compte de tout ce qu’ils nous ont apporté.
Maintenant, Roxane est toujours en contact avec ses amis. Elle garde encore des liens avec les personnes d’ici. Quand elle reparle de sa scolarité au CLE à ses amis de maintenant, ça lui fait plaisir. Elle est toujours très contente d’en parler avec ses ami(e)s et de leurs faire partager son expérience.


JPEG - 3.9 ko

Sandra CROIX, élève MOREA en 2005-2006, travaille actuellement en tant que travailleuse sociale dans la protection de l’enfance

J’étais scolarisée au lycée Fresnel ou j’ai échoué 2 fois mon BAC ES j’aurai pu passer mon BAC de nouveau dans ce lycée mais après avoir rencontré le CPE Retour ligne automatique
celui-ci me conseilla de passer mon BAC dans un autre lycée avec un aménagement scolaire différent . Un lycée qui me correspondrait mieux et où je me Retour ligne automatique
sentirai plus à l’aise pour réussir mes études.

J’étais très stressée d’arriver dans un nouveau lycée ou je ne connaissais personne et surtout en tant que MOREA avec cette étiquette que l’on se met en Retour ligne automatique
se disant que l’on a échoué le BAC déjà 2 fois et qu’on ne peut pas échouer de nouveau une 3ème fois. L’équipe enseignante mais surtout ma tutrice m’ont mis Retour ligne automatique
tout de suite à l’aise. Ils m’ont pris en "charge" et m’ont accompagnés psychologiquement et moralement afin que je ne lâche rien et que je réussisse mon année de BAC comme tout élève de ce lycée.

Le CLE m’a rendu plus autonome. Elle m’a aussi permis de mieux me connaitre et d’avoir plus confiance en moi dans mes choix et mes idées.

Quand je parle du CLE, je parle des méthodes employés dans ce lycée qu’il n’y a nulle part ailleurs.

- Le tutorat qui est quelque chose de très important. Pour ma part sans ma tutrice je n’aurais jamais réussi mon année de MOREA. Elle a été mon pilier pendant Retour ligne automatique
mon année au CLE ; elle a été un très bon soutien moral. S’était ma professeure à certaines heures et ma "confidente" pendant nos rencontres individuelles . Le Retour ligne automatique
système de tutorat n’a vraiment rien à voir avec les professeurs principaux des autres lycées qui ont tellement d’élèves qui n’ont pas le temps de nous rencontrerRetour ligne automatique
convenablement et efficacement comme les tuteurs font au CLE.

Quand je parle du CLE, je parle aussi beaucoup des horaires de cours qui je pense nous permettent vraiment de travailler dans de bonnes conditions. Le fait de Retour ligne automatique
ne jamais finir après 17h permet de souffler entre la fin des cours et le travail du soir.

Quand je parle du CLE, je parle aussi de toutes les options qui nous sont proposées ( cinéma, musique, théâtre..)

En 1 mot, qu’est-ce qui t’a marqué au CLE ? La pédagogie.


JPEG - 384.4 ko

Elise ALLOMBERT
Je suis arrivée au CLE en septembre 2008.
Maintenant je travaille au Gabon pour un employeur privé. Je suis au service RH et je mets en place des procédures d’hygiène et de sécurité.
Je suis venue au CLÉ après avoir été ajournée lorsque j’ai passé mon bac.
J’étais venue dans l’espoir d’avoir mon bac. Mais au final je ne l’ai jamais eu... Donc une de mes attentes n’avaient pas été satisfaite. Mais, mes autres attentes ont été pleinement satisfaites.
Le CLE m’a donné confiance en moi. Il m’a montré que l’on devait continuer d’avancer même avec des échecs.
Il m’a appris à de venir autonome et ne pas hésiter à aller vers les autres pour poser des questions.
Il m’a donné une autre méthode de travail.
Il m’a appris à ne pas se juger et ne pas juger les autres. Au CLE règne un respect, de l’écoute que je n’ai jamais vu ailleurs et une très bonne ambiance. C’est une expérience unique.
Il y a une unité entre professeurs, direction, personnels et élèves.

Je garde un très bon souvenir de mes deux années au CLE. Je conseille aux personnes d’y aller parce qu’il y a une qualité de l’enseignement vraiment différente d’un autre lycée. Chaque élève est considéré. Personne n’est laissé de côté.
Au CLE les personnes s’écoutent. Il y a du respect. Lorsqu’il y a un problème, ils trouvent une solution ensemble.


Ugo, élève MOREA en 2012-2013, est en 2ème année de kinésithérapieRetour ligne automatique
J’ai rejoint le CLE suite aux conseils d’un ami qui est passé au CLE en tant que lycéen "classique" et donc pour obtenir mon bac. De plus avec les emplois du temps aménagé pour les MOREA ça m’a laissé pas mal de temps à côté pour pouvoir faire d’autres choses, ce qui m’a permis d’obtenir mon bac cette année là.Retour ligne automatique
Le CLE m’a permis d’avoir une dernière chance d’obtenir mon bac et de pouvoir avancer dans mes projets d’études.Retour ligne automatique
Ce qui m’a marqué c’est la différence de mode de fonctionnement par rapport aux autres lycées et qui est, je trouve, beaucoup mieux. Les enseignants sont beaucoup plus présents et plus accessibles dans l’accompagnement des élèves.Retour ligne automatique
En somme, le CLE m’a permis de me restructurer et d’avancer.