Norvège : to go or not to go ?


L’atelier Norvège est devenu mythique au CLE. C’est la foule pour s’y inscrire, mais rare sont ceux qui sont acceptés. Une chose est sûre : le choix des élèves est aléatoire, il faut juste un peu de chance pour figurer dans la liste des inscrits.
Une fois cette première étape passée, un petit groupe d’une vingtaine élèves se forme, encadré par François-Michel, notre CPE. Cette année, le thème de l’atelier est axé sur les relations entre la France et la Norvège, d’hier et d’aujourd’hui.
Les motivations des participants sont diverses et variées. Zélia, en 1ère ES, a remarqué que le voyage de l’année dernière avait eu beaucoup de succès auprès des voyageurs : « Ça m’a donné envie, j’aime bien découvrir les nouvelles cultures ». Roman, lui, songe à partir à l’étranger en solo plus tard, alors il voulait « voir comment ça se passe d’être seul dans un autre pays ». Pour tester ses connaissances en anglais par exemple !
Mais il n’est pas encore certain que ce projet voit le jour. Le verdict tombera le 22 février : le Conseil Général rendra sa décision de financer ou non le voyage.
Dans le meilleur des cas, le groupe partira à Bergen, une ville à l’ouest de la Norvège, autour du mois d’avril. Les élèves auront l’occasion de rencontrer des adolescents du pays, dont ils découvriront l’établissement scolaire. À ce qu’il paraît, « c’est une grande structure de verre, très lumineuse », s’enthousiasme Roman. Pour jeter un coup d’œil plus personnel sur cette école, voilà le lien d’une vidéo la présentant (English version) : http://www.youtube.com/watch?v=d0DjI4u8OEg
Sur place, des activités culturelles sont prévues, comme la visite de musées sur les Vikings. Question logement, tous les Français seront logés dans des familles d’accueil. Ils devront donc apprendre à se débrouiller, à être en autonomie dans un contexte inhabituel.
Voyager, oui, mais pas sans rien faire : tous les jeudis après-midi, les élèves travaillent sur des exposés à présenter une fois arrivés là-bas, tout comme le font leurs futurs partenaires norvégiens. Des cours de langue ne sont pas encore mis en place, mais cela pourrait peut-être bien arriver.
Une petite compensation est prévue pour ceux qui ne sont pas partis. L’objectif final est de présenter une exposition sur le voyage, dans le hall de l’administration du CLE.
Photos, textes ... tout est prétexte à l’évasion.

Camille et Valentin, de l’atelier relations extérieures.